Télécom

Nigeria : MTN prévoit d’organiser son IPO en deux rounds pour garantir son succès

Publié le 14/03/2019

L’opérateur de téléphonie mobile MTN Nigeria a lâché de nouvelles informations quant à son introduction sur le Nigerian Stock Exchange (NSE), quelque peu occultée ces derniers mois par les déboires de l’entreprise ave la Banque Centrale du Nigeria. 

Au cours d’une rencontre avec la presse le 13 mars 2019 à Lagos, Ferdinand  Moolman, le président-directeur général de MTN Nigeria, a révélé que l’Offre publique initiale (IPO), prérequis obligatoire à l’introduction en bourse de quelques actions de la société télécoms, comme réclamée par le gouvernement, se fera en deux phases. L’objectif est de garantir le succès de l’entrée de l’entreprise sur le NSE. 

Deux phases parce que l’appétit des investisseurs a été douché au fil du temps par la longue attente de cette Offre Publique Initiale, a expliqué le patron de MTN Nigeria.

Alors que la société télécoms annonçait l’opération pour 2018, une série de contraintes sont venues chambouler son calendrier. En août 2018, la Banque centrale du Nigéria a accusé MTN Nigeria d’avoir rapatrié illégalement des dividendes pendant plusieurs années et lui réclamait la somme de 8,1 milliards de dollars US. Une bataille juridique s’en est suivie, pour finalement aboutir à un accord de 52,6 millions de dollars US le 12 décembre 2018.

Selon Ferdinand Moolman, il aurait été irresponsable pour l’entreprise de conduire une IPO alors que ces problèmes demeuraient en suspens. De plus, indique-t-il, le processus d’introduction en bourse a aussi pris du temps bien avant les problèmes avec la CBN parce que « nous devions envoyer nos administrateurs en formation pour se conformer aux exigences de la Securities and Exchange Commission (SEC) ».

Tous les problèmes désormais résolus, MTN Nigeria devrait  lancer son IPO vers la fin du second trimestre 2019, voire début du troisième trimestre. Initialement, MTN Nigeria espérait lever 500 millions de dollars US de son IPO.