Télécom

Kenya: Telkom entame la sonde sous-marine nécessaire à l’atterrissement du câble DARE à Mombasa

Publié le 06/12/2018

L’opérateur de téléphonie mobile Telkom a entamé l’opération de sonde sous-marine, préalable indispensable à l’acheminement du câble sous-marin de fibre optique DARE (Djibouti Africa Regional Express) jusqu’à la station d’atterrissement de Mombasa au Kenya.

La tâche consiste à déterminer le chemin le plus sûr pour déployer l’infrastructure télécoms, en prenant en compte la vie sous-marine et le trafic maritime, pour garantir le moins de perturbations pendant et après la pose du câble.

Le Kenya place de grandes attentes dans le câble DARE pour améliorer davantage la connectivité du pays. Selon Kebaso Mokogi, le directeur général de la division Carrier Services de Telkom, « le nouveau câble a la plus grande capacité à ce jour, livré avec une technologie plus récente, ce qui nous donne une longueur d'avance dans la région. L'arrivée du câble ne pourrait pas être meilleure, vu que la durée de vie de tout câble varie entre 15 et 20 ans. Les investissements actuels offrent une diversité dans l’acheminement du trafic ».

D’une capacité de 60 Tbps, le câble DARE  déployé par TE SubCom est le fruit d’une collaboration entre Djibouti Telecom, Africa Marine Express, TeleYemen, Telesom Company, Hormuud Telecom Somalia Inc, Golis Telecom et Somtel Group. Long de 5400 km, le système, en plus de Mombasa au Kenya, aura des stations d’atterrissement à Dar es Salaam en Tanzanie, à Mogadiscio en Somalie, à Bossaso dans le Puntland somalien, à Berbera au Somaliland, à Djibouti, capitale du pays éponyme, et sur l’île de Socotra et à Mocha au Yemen.

Le DARE devrait être opérationnel en 2019.