Télécom

Sénégal : Tigo obtient la licence 4G pour 27 milliards Fcfa, plus de deux ans après Orange

Publié le 05/12/2018

L’opérateur de téléphonie Tigo Sénégal, appartenant désormais à SAGA AFRICA HOLDINGS LIMITED, joint-venture formée par les sociétés Teyliom Telecom, NJJ et Sofima, a enfin acquis la licence 4G.

Le 4 décembre 2018, son directeur général, Mass Thiam, a signé la convention de concession ainsi que le cahier des charges relatif à cette technologie mobile avec le directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp). 

Pour la licence 4G, Tigo Sénégal aurait déboursé la somme de 27 milliards Fcfa. La société télécoms obtient cette ressource télécoms trois ans après sa mise en vente par le gouvernement, le 16 novembre 2015, au prix de réserve de 30 milliards Fcfa. Ce prix est d’ailleurs la cause du retard de l’opérateur dans l’acquisition de cette licence.

L’ancien propriétaire de la compagnie télécoms, Millicom International Cellular (MIC), jugeait le prix de réserve trop élevé, tout comme ses concurrents Sonatel  et Expresso.  Ils avaient d’ailleurs boycotté la licence.

Mais en juin 2016, Sonatel, la filiale du groupe télécoms français Orange, est par la suite parvenue à un accord avec le gouvernement pour la licence et le renouvellement de sa concession sur Sonatel, au prix de 100 milliards Fcfa.

Tigo Sénégal obtient donc la licence 4G plus de deux ans après Orange qui propose le service aux Sénégalais depuis juillet 2016, et la 4G+ depuis septembre 2018.

Sur ce retard accusé par rapport à Orange dans l’obtention de la 4G, Mass Thiam, le directeur général  de Tigo Sénégal  a déclaré lors d’un point de presse que  « parler de retard est peut-être exagéré dans la mesure où nous sommes aujourd’hui détenteurs d’une licence 3G qui nous permet d’accéder à l’ensemble des technologies et de donner aussi une expérience clientèle valorisante ».