Gestion Publique

Avec une croissance de 2,2% au 3ème trimestre, l’Afrique du Sud sort officiellement de la récession

Publié le 05/12/2018

L’Afrique du Sud est officiellement sortie de la récession après avoir enregistré une croissance de 2,2% au troisième trimestre de l’année 2018, a annoncé l’Institut national de la statistique (StatsSA), le 4 décembre.

Le produit intérieur brut (PIB) du pays le plus industrialisé du continent s’était contracté respectivement de 2,6% et 0,4% aux premier et deuxième trimestres de 2018.

L’embellie économique enregistrée durant le troisième trimestre découle essentiellement des bonnes performances des secteurs de l'industrie, de l'agriculture et du transport, selon StatsSA.

A quelques mois des élections législatives prévues au premier semestre 2019, ce rebond de croissance constitue une bonne nouvelle pour le président Cyril Ramaphosa (photo) qui a promis de redresser l'économie et de faire revenir les investisseurs étrangers.

Après avoir enregistré des taux de croissance de l'ordre de 5% entre 2004 et 2007, l'économie sud-africaine est en berne depuis quelques années, en raison notamment de la chute des cours des matières premières, de la propagation de la corruption et de la multiplication des mouvements sociaux dans des secteurs stratégiques comme les mines et l’industrie.

En 2017, la croissance était de 1,3% et les analystes anticipent un chiffre de 1,8% pour 2018.

Certains analystes s'inquiètent cependant de potentiels effets néfastes de la réforme agraire portée par le Congrès national africain (ANC), le parti au pouvoir.

Cette réforme autorisant l’expropriation sans compensation des terres arables détenues par les fermiers blancs et leur redistribution en faveur de la majorité noire et pauvre du pays, suscite des craintes auprès des investisseurs qui estiment qu’elle pourrait constituer une atteinte manifeste au droit de propriété. Certaines critiques établissent également des parallèles avec la réforme agraire désastreuse effectuée au Zimbabwe.

Selon l’ANC, la réforme agraire vise à corriger les inégalités héritées de l'apartheid, alors que la minorité blanche détient toujours 73% des exploitations agricoles.

Lire aussi:

30/10/2018 - Afrique du Sud : le chômage grimpe à 27,5 % au troisième trimestre 2018

25/10/2018 -   Afrique du Sud: le nouveau ministre des finances réduit les prévisions de croissance de cette année et table sur un accroissement du déficit budgétaire  

10/10/2018 - Le FMI abaisse ses prévisions de croissance pour l’Afrique du Sud pour 2018 et 2019, respectivement à 0,8 et 1,4%

04/10/2018 - Afrique du Sud: la croissance économique devrait rebondir à près de 3% en 2019 (Goldman Sachs)

06/09/2018 - L’Afrique du Sud entre en récession après une nouvelle contraction de son PIB au 2ème trimestre