Côte d’Ivoire : l’INP-HB booste son dispositif de formation en économie verte

Publié le 04/07/2024

L’INP-HB veut renforcer ses capacités dans le domaine de la valorisation des déchets à travers son centre consacré, le CEA-VALOPRO. Ce dernier sera doté d’un laboratoire visant à accroître ses activités de recherche et de formation. 

Le Centre d’excellence africain pour la valorisation des déchets en produits à haute valeur ajoutée (CEA-VALOPRO), un centre de l'Institut national polytechnique (INP-HB) de Yamoussoukro créé en partenariat avec la Banque mondiale, va renforcer ses compétences de formation et de recherche dans le domaine de l’économie verte.

Lundi 1er juillet, le centre a lancé les travaux de construction d’un laboratoire dédié à l’économie circulaire baptisé « Laboratoire central de l'innovation ». L’infrastructure, dont les travaux vont durer 10 mois, va offrir à la Côte d’Ivoire un plateau technique moderne en vue de faciliter les activités de recherche et d’innovation. Elle proposera également aux étudiants et chercheurs de toute l’Afrique, des opportunités d’apprentissage pratique et multidisciplinaire dans le domaine de l’économie verte.

Le laboratoire permettra donc au centre de booster son impact et par ricochet celui de l’institut. « S’agissant du laboratoire central de l’innovation, il contribuera à booster à nouveau le CEA-VALOPRO et à donner un rayonnement supplémentaire à l’Institut », a noté le communiqué de l’INP-HB.

Le Laboratoire sera construit sur une superficie de deux hectares grâce à un financement de l’Agence française de développement (AFD). Notons que cette institution française finance également, au même moment, les travaux d’extension de l’INP-HB. Lesquels consistent en la construction d’une nouvelle résidence universitaire avec une capacité d’accueil de 1 194 étudiants supplémentaires.

Vanessa Ngono Atangana

Lire aussi:

L’INP-HB forme les migrants de retour en Côte d’Ivoire