Finance

Une filiale de la Banque islamique de développement accorde un prêt de 154 millions $ à la société tunisienne de l’électricité et du gaz

Publié le 07/02/2019

La Société islamique internationale de financement du commerce (SIFC), filiale de la Banque islamique de développement (BID), a annoncé, le 5 février, avoir accordé un prêt de 154 millions de dollars à la Société tunisienne de l’électricité et du gaz (STEG).

L’accord relatif à ce  prêt a été signé à Tunis  par le directeur exécutif de la SIFC, Hani Salem Sonbol, et le PDG de la STEG, Moncef Harrabi, en présence du ministre tunisien du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Zied Laâdhari.

Le prêt servira à équilibrer les comptes de la STEG, qui se sont détériorés ces dernières années en raison notamment de la hausse des prix du baril de pétrole sur le marché international et de la dépréciation du dinar tunisien face au dollar américain et à l’euro.

Ce financement permettra également de payer le gaz naturel importé d’Algérie. 

Le prêt accordé  par la SIFC à la STEG s’inscrit dans le cadre de l’engagement pris par la BID  de mobiliser une enveloppe 1,5 milliard de dollars en faveur de la Tunisie. Cet engagement a été fait lors de la 43ème session des  Assemblées annuelles du Groupe de la BID tenues en avril 2018 à Tunis.

Lire aussi:

11/10/2018 - La Banque islamique de développement envisage de lancer un fonds dédié au financement des infrastructures en Afrique

02/04/2018 - Tunisie: 185 millions $ de la Banque islamique de développement pour l’électricité et la santé

22/02/2018 - La Banque Islamique de Développement et l’Asian Infrastructure Investment Bank veulent coopérer sur l’Afrique