Electricité

La Banque mondiale double ses engagements climatiques, les faisant passer à 22,5 milliards $ entre 2021 et 2025

Publié le 14/03/2019

La Banque mondiale allouera 22,5 milliards $ à la lutte contre les changements climatiques et à l’adaptation aux effets de ces changements en Afrique, entre 2021 et 2025. Cette information a été annoncée lors du One Planet Summit qui se tient actuellement au Kenya.

Cet engagement pris par l’institution représente environ le double des engagements pris jusqu’ici, et sera respecté avec l’appui de l’Association Internationale de Développement (IDA).

Ces fonds aideront les pays africains à faire face aux risques liés au réchauffement climatique et à débloquer les nouvelles opportunités d’investissement induites par eux.

« Les personnes en Afrique expérimentent déjà l’impact grandissant du réchauffement climatique. Cette région est particulièrement vulnérable aux inondations, à la sécheresse et aux tornades destructives.», a affirmé dans ce cadre Kristalina Georgieva (photo), la présidente par intérim du Groupe de la Banque mondiale.

En outre, l’institution travaillera avec le Rwanda et le Kenya avec l’appui de l’Allemagne sur la mise en œuvre des engagements nationaux pris dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique (NDC). Cet appui conduira à l’accélération de la mise en place de ces NDC ainsi qu’à l’augmentation de leurs ambitions.  

Gwladys Johnson Akinocho