Droits

Deux filiales de General Electric interdites d'appels d'offres par la BAD sur fond d’irrégularités

Publié le 25/03/2019

La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé dans un communiqué publié le 22 mars, avoir interdit à deux filiales du groupe américain General Electric accusées de corruption et de fraude, de participer à des appels d'offres pour des contrats d'énergie pendant une période de 76 mois. Ces deux filiales sont Alstom Egypt for Power Projects (Egypte) et GE Power Systems (Allemagne).

Les filiales du groupe américain sont des actifs d'Alstom que General Electric a acquis en 2015. Elles sont accusées de corruption et de fraude en 2006 et 2011, a précisé la BAD.

«Cette pratique a eu lieu bien avant que GE ait acquis les activités d'énergie d'Alstom et nous avons pleinement coopéré à l'enquête.», a indiqué le groupe General Electric dans un communiqué. «Le comportement éthique et la conformité sont les fondements de la capacité de GE à opérer avec succès sur plus de 180 marchés dans le monde.», a-t-il ajouté.

Lire aussi:

22/01/2019 - L’américain General Electric livre cinq locomotives au transporteur ferroviaire camerounais, Camrail, pour 12,3 milliards FCFA

16/11/2018 - Nigeria: General Electric renonce à la concession relative à l’exploitation de deux lignes de chemin de fer

11/10/2018 - Egypte : General Electric fournira les turbines de la centrale nucléaire d’El Dabaa

06/07/2018 - Nigeria : la General Electric à la rescousse pour réduire les pertes techniques et commerciales du secteur électrique

21/06/2018 - General Electric fête sa 100ème centrale installée en Afrique subsaharienne