Droits

Algérie : la corruption freine l’économie algérienne, selon Abdelaziz Bouteflika

Publié le 30/11/2018

Dans une adresse aux walis d’Algérie lue par le secrétaire général à la Présidence, El-Okbi Habba, le président Abdelaziz Bouteflika (photo) s’est voulu déterminé à éradiquer la corruption et les autres maux qui plombent l’économie algérienne.

« Nous constatons la propagation dans la société de fléaux représentés par des parasites handicapants pour vous et sabordant vos efforts à des fins malveillantes, et qui s’appliquent, sans vergogne aucune, à imposer des pratiques répréhensibles et condamnables par la loi et la morale, à l’image de la corruption, le clientélisme et la bureaucratie.», a notamment soutenu le président algérien, selon des propos rapportés par Algérie Eco.

Des pratiques face auxquelles « il faut rester intransigeant », et que chaque gouverneur « doit combattre de toutes ses forces et par tous les moyens de dissuasion ».