Droits

Lutte contre la corruption: des représentants gouvernementaux et de la société civile africaine en conclave

Publié le 30/11/2018

Gaborone, la capitale botswanaise, abrite du 28 au 30 novembre 2018, les représentants de plusieurs pays africains ainsi que des organisations non gouvernementales en vue de définir des stratégies efficaces de lutte contre la corruption. C’est ce que rapporte Media Congo.

Les participants planchent dans le cadre du Dialogue de haut niveau sur la démocratie, les droits de l’homme et la gouvernance en Afrique : tendances, difficultés et perspectives, qui a retenu pour thème « Vaincre la corruption, une option viable pour la transformation de l’Afrique ».

La corruption représente en effet une préoccupation majeure pour le continent. « L’Afrique fait face à de multiples défis. Dans nos pays, la corruption touche toutes les sphères de la société. Pendant que nos populations souffrent, la corruption fait perdre beaucoup d’opportunités en Afrique. Si rien n’est fait, la corruption peut se transformer en bombe », s’est notamment alarmé le président du Botswana, Mokgweetsi Eric Keabetswe Masisi.

Les travaux devraient déboucher sur des recommandations à l’attention des chefs d’Etat et de l’Union africaine.