Kenya : hausse des importations de vêtements de seconde main en 2023

Publié le 10/07/2024

Le Kenya est le premier marché pour les vêtements d’occasions en Afrique. Ce segment d’activité florissant dans le pays alimente les importations de marchandises et génère des revenus au profit du gouvernement. 

Au Kenya, l’association des acteurs opérant dans le secteur des vêtements d’occasion, dénomée Mitumba Consortium Association of Kenya (MCAK) a importé plus de 198?000 tonnes de vêtements de seconde main en 2023. C’est ce que révèlent les données compilées par le Bureau national des statistiques (Knbs) dans un rapport publié le 30 juin dernier. 

Le stock annoncé affiche une hausse de 11,5 % par rapport aux achats de 177?600 tonnes effectués par la MCAK un an plus tôt. Parallèlement, la facture des achats pour cette catégorie de vêtement a augmenté de 32 % d’une année sur l’autre pour atteindre 26,3 milliards de shillings (182 millions $).

Cette croissance des importations est liée au dynamisme du marché kényan des vêtements d’occasions. Selon les autorités, les prix relativement plus bas de ces produits ont continué à stimuler la demande au détriment des vêtements fabriqués localement, grâce aux marges plus élevées dont bénéficient les commerçants, principalement sur les marchés informels.

«?Le nombre de personnes qui se lancent dans cette activité augmente chaque jour. Cela s’explique par le fait que le capital requis est très faible?», a déclaré Teresia Wairimu, présidente de la MCAK qui se confiait au quotidien local Nation.

Il convient de noter que les importations de vêtements de seconde main constituent une source de revenus non négligeable pour l’État. En effet, le Kenya applique une taxe d’importation de 35 % ou 0,40 $ par kilogramme sur les vêtements de seconde main.

Dans la première économie d’Afrique de l’Est, le secteur des vêtements d’occasions emploie environ 2 millions de personnes.

Stéphanas Assocle

Lire aussi:

17/06/2024 - Le Bénin exporte vers l'Europe ses premiers vêtements produits localement

16/05/2024 - Ghana : moins de 5 % des vêtements d’occasion importés sont des déchets (rapport)

06/03/2024 - Ghana: Savelugu abritera une unité de confection de vêtements de près de 11 millions $